Dynamique d’engagement innovante pour le développement local

La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac a choisi l’approche living lab, un outil pour faciliter l’innovation ouverte, dans le cadre de sa démarche de revitalisation. Cette méthode de travail vise à impliquer de façon significative et durable l’usager (et le citoyen) dans la recherche de solutions innovantes. C’est une approche qui mise beaucoup sur les forces et compétences du milieu pour lui permettre d’avancer. Un living lab met l’accent sur la participation citoyenne, l’innovation ouverte, la diversité, la créativité et surtout sur l’engagement des citoyens pour dynamiser leur milieu.

La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac a signé une entente avec le Cégep de Rivière-du-Loup. Dans la région, c’est le Living Lab en innovation ouverte affilié au Cégep qui propose des services de facilitation de l’innovation ouverte grâce à son équipe formée pour cette méthode. La Corporation Avantages Témiscouata a reçu le mandat de la mise en application et un comité de pilotage, formé de leaders du milieu, a été créé pour superviser la démarche qui s’inspire en partie de « Je vois Montréal », une expérience de cueillette d’idées et d’engagement qui a réuni 1 500 participants à Montréal en novembre dernier. La démarche du Living Lab Témiscouata-sur-le-Lac combinera la force de cette technique de récolte d’idées à la profondeur de l’implication en mode living lab.
01-18-10-01

Démarches et objectifs
La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac a réuni au printemps 2014 une soixantaine de leaders et gens d’affaires du milieu pour discuter de la situation socio-économique. Plusieurs d’entre eux ont accepté de s’impliquer dans un processus de revitalisation. En juin, un diagnostic du milieu a été établi, suivi en octobre d’un inventaire commercial.

Au cours des prochains mois, la cueillette d’idées et d’aspirations se mettra en branle par la rencontre de groupes du milieu ou d’individus participant à des activités collectives ainsi que la mise en place d’une plateforme Web. Le tout culminera à l’automne par un forum qui réunira les citoyens et les invitera à prioriser les enjeux à développer et les idées à tester. Ces idées seront ensuite prototypées, testées et développées par des chantiers de travail dont on attend des résultats concrets. C’est donc une démarche dont on entendra beaucoup parler au cours des prochaines années.

L’approche living lab a d’abord été mise en place par le Massachusetts Institute of Technology et est maintenant très répandue en Europe. Son implantation débute au Québec.

(communiqué officiel initial de la démarche, février 2015)

Aller à la barre d’outils